Veillée Fraternelle

Veillée au cœur de l’Avent, Vers un Noël de fraternité, à l’aide du texte du bon Samaritain.

extrait de Martin Luther King in « Minuit quelqu’un frappe à la porte »(bayard):
La première question du lévite fut la suivante : « Si je m’arrête pour venir en aide à cet homme, que m’arrivera t’il ? »
Mais le bon Samaritain passa par là et renversa la question. Non pas « Que m’arrivera t’il si je m’arrête pour venir en aide à cet homme ? » Mais : « Qu’arrivera t’il à cet homme si je ne m’arrête pas pour lui venir en aide ? » C’est toute la bonté et la grandeur de cet homme, de se risquer pour l’humanité ; il ose s’interroger : « Qu’arrivera t’il à cet homme ? » et non pas « Que m’arrivera t’il ? »

C’est ce dont Dieu à besoin aujourd’hui. D’hommes et de femmes qui se demandent : « Qu’arrivera t’il à l’humanité si nous ne lui venons pas en aide ?     Qu’arrivera t’il à ma ville si je ne vote pas ?   Qu’arrivera t’il au malade si je ne le visite pas ? »

retrouvez les photos en cliquant ici