De l’eau sur la planète Mars ? ou l’accès à l’eau potable sur la planète Terre ?

Une paroissienne a écrit ce “coup de gueule”.
Les commentaires sont ouverts, n’hésitez pas ….

Le 18 février dernier, l’astromobile nommé Persévérance s’est posé sur la planète Mars. Sa mission est de ramener des échantillons du sol martien sur Terre (prévu en 2031 !) afin de déterminer s’il y a eu un jour de l’eau sur Mars et d’identifier les éventuelles formes de vie anciennes. Le coût de cette exploration spatiale est estimé à 2,5 milliards de dollars, soit 2 milliards et 50 millions d’euros.

Pour moi, la question fondamentale est celle-ci : l’humanité a-t-elle vraiment besoin de savoir s’il a existé ou non, une hypothétique vie sur Mars ? Pourquoi dépenser une telle somme d’argent pour répondre juste à cette question ? Imaginez ce que l’humanité aurait pu faire en dépensant autrement tout cet argent !…

Savez-vous que sur notre planète, 30 km c’est la distance que doivent parcourir quotidiennement plus de 263 millions de personnes pour atteindre un point d’eau potable et que 2 milliards de personnes utilisent chaque jour une eau contaminée par des matières fécales. Savez-vous que le forage et la construction d’un puits en Afrique ou en Asie coûte 700 euros pour un simple puits, 3 350 euros pour un puits muni d’une pompe avec panneaux solaires, 9 500 euros pour un puits en ville de 60 m de profondeur d’une capacité de 5 000 litres. Savez-vous que la construction d’une latrine à fosse simple coûte en Afrique de 130 à 240 euros pour un usage quotidien d’une famille de 10 personnes et de 180 à 350 euros pour des toilettes à double fosse.

Alors, j’ai fait un calcul : avec 2 milliards et 50 millions d’euros, l’humanité aurait pu construire 1,5 millions de puits à 700€ ou 306 000 puits à 3 350€  ET 4,2 millions de latrines à 240 euros.

Alors…Quand les Hommes écouteront-ils enfin la clameur des pauvres et agiront-ils d’une manière plus intelligente, plus solidaire et plus fraternelle vis-à-vis de leur prochain ? Les ONG, les associations humanitaires, en particulier le CCFD-Terre Solidaire (Comité Catholique contre la Faim ou pour le Développement ) sont là pour récolter vos dons en ce temps de carême.           Anne G.

Une réflexion sur « De l’eau sur la planète Mars ? ou l’accès à l’eau potable sur la planète Terre ? »

  1. Beaucoup de femmes et d’hommes ont cherché à mieux comprendre l’univers qui nous entoure. Et nous profitons tous de la connaissance que cela apporte sur notre environnement, sur la vie, sur l’histoire du monde… Tant que l’on ne détruit pas cet environnement, la vie, …
    C’est sur un autre plan que je rejoins Anne. Il est révoltant que l’on ne trouve pas les ressources permettant l’accès à l’eau, une eau propre, pour tout habitant de notre planète terre. Alors que tant est gaspillé, au profit de quelques uns ou de quelques multinationales… C’est dans un partage équitable de notre héritage commun que nous devons laisser aux générations futures une terre habitable pour tous…

Les commentaires sont fermés.